En enfermant Mario Sandoval, c’est la voix de Casppa France que l’on a voulu faire taire.


En enfermant Mario Sandoval, c’est la voix de Casppa France que l’on a voulu faire taire.

Voilà maintenant deux semaines que le Président de Casppa France a été extradé et arrêté en Argentine.  Cette incarcération arbitraire est vouée à durer sans fin, tant l’Argentine enfreint en toute impunité les règles liées aux détentions préventives. Mario Sandoval n’a toujours pas pu faire constater par un comité médical que son état de santé était incompatible avec cette situation carcérale. Il a été mis en examen alors qu’il n’était pas en état d’assurer sa défense. Cette décision scandaleuse est à ajouter aux nombreuses violations de la justice argentine, en toute impunité, et dans le silence coupable des associations dites de défense des droits de l’Homme présentes sur place.

Mario Sandoval dénonçait sans relâche et depuis des années les procès illégaux et les atteintes aux droits de l’Homme à l’encontre des prévenus des procès dits “de crime contre l’humanité” en Argentine, la mauvaise gouvernance de ce pays, la politisation de la justice et la corruption. Il est clair aujourd’hui que la justice argentine ne souhaite ni l’entendre ni recevoir sa déposition comme elle l’a prétendue, mais le réduire au silence. 

Casppa France continuera de dénoncer sans relâche les atteintes aux droits les plus élémentaires dans ce pays et à défendre une justice équitable pour tous. Nous avons une obligation de résultat. Pour Mario Sandoval et tous les accusés de crime contre l’humanité, détenus, jugés et condamnés illégalement, dans le silence coupable de la société argentine et la communauté internationale.

Mobilisons-nous ! La justice est rendue au nom du peuple, c’est à lui que doit revenir le dernier mot, non à des associations de militants qui ont soif de vengeance ou à des juges corrompus et incompétents. Assez de mensonges et de manipulations !  Il revient à chacun de s’informer de la situation, et de dire “non, pas en mon nom”.




Commentaires

Articles les plus consultés